coup de coeur films : 120 battements par minute

Publié le par isa ptitbout

coup de coeur films : 120 battements par minute

un film ancien que j'ai vu dans l'avion en rentrant hier. je n'en avais pas entendu parlé à l'époque mais il est dur aussi. des images choquantes aussi (relations entre hommes)

il s'agit de 120 battements par minute

 

Film présenté en compétition du Festival de Cannes 2017 (Grand Prix du Jury)
- César du Meilleur film 2018

Résumé : Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean qui consume ses dernières forces dans l’action.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, le sida se propage depuis près de dix ans. Les militants d'Act Up-Paris s’activent pour lutter contre l'indifférence générale. Au cours des « R.H. » (réunions hebdomadaires menées par deux médiateurs se chargeant de donner les tours de paroles1) se décident les actions pour que soient mises en œuvre les trithérapies pour les malades atteints du sida, spécialement les « zaps »2 (irruption au siège du laboratoire pharmaceutique Melton Pharm, aspersions de faux-sang, notamment contre le directeur de l'Agence française de lutte contre le sida), les die-in, les distributions de préservatifs et de brochures d'information dans les lycées, les tracts dont chaque slogan provocateur est débattu et approuvé par l’assemblée3,4. Les scènes militantes alternent avec les scènes de fête dans lesquelles les militants dansent au son de la house, leur énergie sur la piste faisant s'élever au-dessus d'eux la poussière qui se transforme « en molécules et virus se multipliant et se contaminant4 ».

L'histoire débute au sein d'Act up autour de 19925 lorsque Nathan, un nouveau militant, y rencontre Sean, et est bouleversé par la radicalité de ce dernier, séropositif et qui consume ses dernières forces dans l'action. Sean est en conflit avec Thibault, médiateur des « R.H. » et qui privilégie l'expertise et la discussion avec les autorités et les laboratoires, à l'instar d'AIDES4. Nathan tombe amoureux de Sean et se lance dans les actions coups de poing d'Act up. Leur histoire d'amour est interrompue en 1995 par la mort de Sean : affaibli par la maladie, hospitalisé puis ramené dans le nouvel appartement que Nathan voulait pour eux, il est soigné par son amant et sa mère6. Sean choisit d'être euthanasié par Nathan7. Respectant la volonté de Sean, ses amis militants jettent ses cendres sur les petits-fours d'un banquet des assureurs6.

coup de coeur films : 120 battements par minute
coup de coeur films : 120 battements par minute
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article